«

»

Sep 11

Direction Pedagogique

Imprimer ceci Article

La guerre des comparateurs de prix

Au début de l’été, la commission européenne a infligé une lourde amende à Google car elle jugeait que la société usait de sa position dominante en matière de recherche pour mettre en avant son comparateur de prix Google Shopping, faussant ainsi la concurrence. En 2008 il existait environ 400 comparateurs de prix, aujourd’hui il n’est reste plus que quelques dizaines, Google détenant 80% du marché européen.

Il est vrai que si l’hégémonie de google en matière de recherche est due aux qualités intrinsèques du service et donc qu’il n’y a rien à dire sur ce point, utiliser dans un second temps cette position dominante pour promouvoir d’autres services est moins égalitaire du point de vue de la libre concurrence.

Ceci est d’autant plus préjudiciable que les enjeux sur les comparateurs de prix sont considérables. Sur le marché de l’électro-ménager par exemple, 80% des achats en boutiques passe par une recherche préalable via un comparateur.

Il existe des comparateurs de prix pour à peu près tout. De gros secteurs internationaux comme l‘assurance, la restauration ou les voyages mais aussi sur des micro-marchés plus locaux comme les permis de conduire ou les EHPAD. Les acteurs présents sont donc non seulement nombreux mais en plus très puissants. Hormis peut-être pour des questions de référencement, il n’est guère réaliste de se lancer sur ce marché pour gagner sa vie.

Dernier point : la fiabilité des comparateurs est sujette à caution. On connaît le phénomène des commentaires ou appréciations bidonnées mais on constate également l’usage de mécanismes qui ajoutent des frais non affichés au départ, ou des stratégies de prix très opaques.

L’usage des comparateurs de prix est utile pour avoir une idée des prix du marché. Cependant, même dans le cas de produits très standard, il est préférable d’aller au-delà du seul critère du prix le plus bas et de faire l’effort pour rencontrer le commerçant dont le rôle est de délivrer plus qu’un acte de vente, en particulier en cas de problème ultérieur.

Share

Lien Permanent pour cet article : https://www.ecole-management-numerique.com/2017/09/11/la-guerre-des-comparateurs-de-prix/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  • RSS
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • DailyMotion