«

»

Nov 29

Philippe Ris

Imprimer ceci Article

iCloud : Apple dans le nuage

Après IBM qui fut sans doute la première grande compagnie informatique à se lancer dans l’évangélisation du Cloud Computing (Informatique en nuage), après Microsoft et son « destination le cloud » de Noël dernier c’est maintenant au tour d’Apple de se lancer dans la bataille avec l’iCloud. Voilà qui est intéressant à bien des titres.

D’abord, si l’on se réfère au passé d’Apple, cette campagne pourrait présager de la prochaine conquête commerciale de la compagnie qui a l’habitude des stratégies « Océan Bleu », c’est à dire des stratégies qui redéfinissent très régulièrement son activité en abandonnant certains éléments du marché existant et en ajoutant des éléments d’un autre marché. Qu’il est loin le temps où Apple était un constructeur d’ordinateurs ! Ici la société semble déterminée à s’appuyer sur sa base d’outils mobiles (iPhone, iPad, iPod) utilisant les fonctionnalités contrôlées par Apple, pour sortir les données des utilisateurs et les envoyer dans le Cloud.

Et c’est là le second point important de cette campagne. Contrairement à IBM dont les publicités ne parlaient pas à grand monde, contrairement à celles de Microsoft qui s’adressaient bien à l’immense majorité des gens mais d’une façon qui ne permettait pas de comprendre ce qui était vraiment vendu et comment cela s’utilisait, la campagne d’Apple me paraît redoutable : elle s’adresse directement à tous les utilisateurs Apple en leur disant que sans qu’ils aient à acheter quoi que ce soit, désormais leurs applications quotidiennes sont dans le cloud, et l’interface « de la pomme » les invite à l’utiliser en leur demandant s’ils sont d’accord pour faire une « sauvegarde ». Joli mot que sauvegarde, qui ne demande pas plus de sécurité pour ses données préférées ? Et hop, bienvenu dans le Cloud ! Cerise sur le gâteau, une fois dans le nuage informatique, ces données sont utilisables par tous les autres applications Apple, de façon simple et transparente.

Pour être définitivement redoutable, Apple a bien compris les mécanismes du freemium. 5Go d’espace de données sont gratuits, mais au-delà il faudra débourser quelques dizaines d’euros par an. Allez, encore un petit effort et la firme de Cupertino fournira bientôt des appareils d’entrée de gamme gratuits. Bienvenue dans l’économie quaternaire !

Comme toutes les batailles commerciales, celle de l’iCloud n’est pas gagnée, mais c’est un cas d’école pour tous les entrepreneurs. À travers ces nouvelles technologies, en inventant de nouveaux usages et avec une stratégie numérique chirurgicale, Apple réinvente régulièrement son modèle d’affaires. Certes c’est Apple, mais n’importe quelle société ayant compris les mécanismes de l’économie numérique est en mesure de se positionner en conquérant. L’une des règles les plus perturbantes de cette économie est qu’il n’existe plus de société leader sur un marché pour une longue durée. Si Apple est une société leader depuis plusieurs années, c’est parce qu’elle a su se déplacer de marchés matures au bout de quelques années vers de nouveaux marchés qu’elle a réinventé. Si la société était restée un constructeur d’ordinateurs, elle aurait disparu depuis longtemps.

L’économie numérique ne fonctionne pas comme l’ancienne économie. Les règles sont différentes, il faut que les dirigeants se les approprient car ces règles ne leur ont pas été enseignées. Comprendre ces règles peut vous permettre d’être conquérant sur de nouveaux marchés. A contrario, ne pas les comprendre revient à exposer votre entreprise à un avenir très difficile à court terme.

Share

Lien Permanent pour cet article : https://www.ecole-management-numerique.com/2011/11/29/icloud-apple-dans-le-nuage/

1 Commentaire

  1. Mohssine Rahhou
    Mohssine Rahhou

    Boujour,

    Effectivement Apple n’est pas uniquement un inventeur de gadgets pour Geek,mais une redoutable machine marketing qui a su positionner ses produits.

    L’innovation n’est pas là où on le pense. Dans le lancement de l’iPhone par exemple, c’est pas l’outil en soit qui était révolutionnaire mais surtout le fait de l’avoir couplé dès sa sortie avec l’app-store et de proposer des application à moins de 1 €. Souvener vous des premier iPhone q’on vous montrait : on va tout de suite vers les applications gadgets. Même les pubs Apple jouaient sur cela. Je pense que sans l’app-store l’iPhone serait resté un téléphone comme un autre.

    Et effectivement avec le iCloud Apple a su comment utiliser ces cllients pour les amener vers le iCloud (chose qu’aurait pu faire microsoft avec ses million de windows installé) sauf qu’avec l’offre Microsoft il n’y a pas de seuil gratuit et son offre et plutôt pour les professionnels.

    Cordialement

    Mohssine Rahhou
    Directeur, Resulis , http://www.resupack.com
    ALES, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  • RSS
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • DailyMotion